Pharmacies : comment l'automatisation répond-elle aux exigences du secteur ?

Home
Production en laboratoire, conditionnement, machines automatiques de distribution de médicaments en pharmacie : Le secteur pharmaceutique commence à automatiser l'ensemble de sa chaîne d'approvisionnement, afin d'accroître sa productivité. Comment la technologie des moteurs répond-elle à cet intérêt croissant pour l'automatisation ?

Tags


Author

Expert maxon France

Automatisation : le secteur pharmaceutique en pleine croissance

Freiné par le coût initial d’achat et d’utilisation des robots, le secteur pharmaceutique a mis du temps à s’emparer des bénéfices de la robotisation. Grâce aux différentes évolutions technologiques, l’utilisation de robots est désormais vue comme un excellent moyen de gagner en rapidité et donc en productivité. Capables d’effectuer des tâches 3 à 4 fois plus vite que les humains, les robots présentent l’avantage, non négligeable, de pouvoir travailler 24h/24. Ils peuvent également remplir à eux seuls les fonctions de nombreux équipements et donc permettre de réaliser un gain de place.

Réalisation d'économies considérables, augmentation de l'efficacité et de la sécurité, vitesse, précision, fiabilité, flexibilité… les robots offrent de nombreux avantages à l’industrie pharmaceutique qui représente un marché en pleine croissance. Du laboratoire à la production, la robotisation concerne tous les pans du secteur pharmaceutique. Mais c’est sans doute au cœur de l’officine que l’automatisation se révèle la plus intéressante.

Les enjeux propres à la robotisation de la pharmacie

Pharmacie de quartier ou de centre commercial, les officines sont de plus en plus nombreuses à s’équiper d’un robot. Ces machines permettent de résoudre les problèmes de délivrance, de rangement et de gestion de stock, et de dégager plus de temps à consacrer aux patients. Les pharmaciens ont généralement le choix entre deux types de machines :

  • Un robot semi-automatique, pour lequel le pharmacien pose les boîtes une par une, avant que le robot ne les range automatiquement. Le pharmacien peut scanner les boîtes lui-même ou choisir de déléguer cette tâche au robot.
  • Un robot tout-automatique, pour lequel le pharmacien n’a qu’à vider la caisse de médicaments en vrac, pour que le robot s’occuper de les scanner, trier et ranger.

Quelle que soit la solution retenue, elle permet au titulaire et au personnel de l’officine de gagner un temps précieux au comptoir et donc de dynamiser les ventes. Pour convaincre, l’automate doit offrir aux pharmaciens plusieurs avantages :

  • Gain de temps. Opter pour un robot permet de limiter les déplacements et de réduire le temps passé à ranger les produits. Ce gain de temps est particulièrement appréciable aux heures de grande affluence.
  • Gain de productivité. Grâce au robot, moins de personnel est nécessaire au comptoir. Le robot doit également offrir une visibilité et une gestion optimale des stocks.
  • Gain de place. En délocalisant le stock, l’espace est optimisé en back-office, mais le robot permet aussi de gagner en surface de vente. Ainsi, les pharmaciens ont la possibilité de développer leur zone de libre-service, tout en augmentant le confort de leur clientèle.

Délesté de tâches fastidieuses, à faible valeur ajoutée, le pharmacien peut se concentrer sur son cœur de métier : la relation avec sa clientèle. En se dotant d’un appareil innovant, il peut également communiquer sur cette démarche moderne et susciter la curiosité de sa clientèle.

Automatisation : comment lever les freins des pharmaciens ?

Achat structurant, l’automatisation représente un investissement important pour les officines. Elles doivent donc être parfaitement convaincues de l’intérêt d’une solution robotique pour passer à l’achat. Bien souvent, l’acquisition d’un robot s’inscrit dans un projet plus global, de développement de chiffre d’affaires, d’amélioration de la délivrance, ou encore d’un projet d’agrandissement de la surface de vente, nécessitant une réorganisation de l’espace de stockage.

Le volume du robot est un point crucial, surtout dans les officines de quartier à l’espace limité. Au préalable, le pharmacien doit avoir réfléchi à ses besoins et au type d’organisation qu’il souhaite développer. Une fois installé, il ne sera pas possible de déplacer le robot aisément, l’emplacement retenu doit donc être judicieusement choisi. Le titulaire en pharmacie doit aussi prévoir du temps pour former son personnel et tenir compte de la réaction des différentes parties tenantes.

La maintenance peut également représenter un point de friction, car son prix reste élevé. Vous devez rassurer les pharmaciens sur tous ces aspects et les accompagner dans l’aménagement de leur officine, en soulignant les bénéfices immédiats et à long terme que permettent un robot.

Spécialistes de l’automatisation, comment répondre aux enjeux des pharmaciens ?

Pour répondre aux enjeux des pharmaciens, les fabricants de machines doivent proposer des systèmes robotiques utilisant peu de composants, tout en étant extrêmement performants. Etant donné que les pharmaciens évoluent dans des espaces restreints, les robots doivent être le plus compact possible. Il est donc crucial de choisir une motorisation compacte, flexible et performante, telle que la gamme de moteurs IDX de maxon.  

Tout d’abord avec la motorisation IDX56 disponible en version M (200Watts) et version L(300Watts) dont l’encombrement s’inscrit dans un volume de 56 mm x 170 mm maximum. Ce moteur se présente comme idéal pour répondre aux enjeux d’encombrement réduit.

Disposant par ailleurs d’un electronique de pilotage intégrée (Puissance & commande pilotable en CAN Open & EtherCat), il est la solution idéale pour les mouvements de pick & place produit (X,Y,Z) – Ouverture & fermeture de tiroir – Convoyage de produit.

Lorsqu’elles sont équipées de robots, les pharmacies font également face à de forts enjeux de maintenance. Une panne serait en effet synonyme d’une importante perte de chiffre d’affaires. Pour rassurer les pharmaciens, les robots doivent nécessiter le moins de maintenance possible. Et au cas échéant, une maintenance simplifiée. En optant pour le moteur IDX de maxon, vous faites le choix d’une motorisation Brushless robuste qui ne nécéssite aucune maintenance durant toute la durée de vie du produit

Il est également possible via le réseau CAN ou EtherCat de récupérer des informations de statut du moteur en live telle que sa température, son courant absorbé, sa vitesse de rotation etc … Vous avez donc la possibilité les piloter à distance, depuis votre ordinateur. Le pilotage global de votre robot est ainsi largement simplifié. De quoi faciliter l’utilisation de ces machines en pharmacie.

En savoir plus sur IDX en visitant idx.maxongroup.com