Pompe à insuline : Ypsomed choisit la fiabilité de maxon

Home
La technologie médicale est un marché stratégique pour maxon. Un grand nombre de nos entraînements sont utilisés dans les pompes à insuline. Quel est le rôle précis de nos moteurs dans ces dispositifs ? Pour le savoir, nous avons rendu visite à Ypsomed, l’un des principaux fabricants de pompes à insuline.

Cette petite boîte noire se glisse dans n’importe quelle poche, mais intègre la technologie à son niveau optimal : il s’agit de la pompe à insuline du fabricant suisse Ypsomed, une société dont la mission est de faciliter la vie des diabétiques. À la demande, la pompe YpsoPump injecte une quantité spécifique d’insuline dans les tissus adipeux sous-cutanés du patient par l’intermédiaire d’une fine aiguille. Les diabétiques n’ont ainsi plus besoin de se faire une injection plusieurs fois par jour, il leur suffit de changer le tuyau avec l’aiguille à quelques jours d’intervalle. Le changement de la batterie et de la fiole d’insuline à l’intérieur du dispositif est également très simple. Pesant à peine 80 grammes, cette pompe est plus légère qu’un téléphone portable. Grâce au Bluetooth, la pompe peut également communiquer avec un PC portable ou un téléphone pour afficher des statistiques vitales.

«La simplicité d’utilisation et l’intégration des toutes dernières technologies étaient nos principaux objectifs dans le cadre du développement de la pompe YpsoPump»

La pompe est dotée d’un écran tactile et peut s’utiliser intuitivement. YpsoPump convient particulièrement aux patients souffrant d’un diabète de type 1, ayant besoin d’une administration continue et fiable d’insuline ainsi que d’équilibrer chaque repas avec une dose supplémentaire d’insuline. « La simplicité d’utilisation et l’intégration des toutes dernières technologies étaient nos principaux objectifs dans le cadre du développement de la pompe YpsoPump », déclare Thomas Zeltner, chef de produit de la société basée à Burgdorf. « Les commentaires des patients prouvent que nous sommes sur la bonne voie. » La gamme de produits d’Ypsomed inclut également des systèmes de mesure du taux de glycémie, des stylos à insuline, ainsi que d’autres équipements et services qui facilitent la vie des diabétiques.

La pompe, produite à Burgdorf, est composée d’environ 50 pièces. « Nous fabriquons les pièces en plastique en interne par moulage à injection. maxon motor est un fournisseur essentiel. Le module d’entraînement de la pompe utilise un moteur plat EC 9.2 légèrement modifié, qui entraîne une petite tige filetée. Un piston à l’extrémité de la tige envoie le liquide à partir de la fiole dans le tuyau qui alimente le corps du patient. À cet égard, le système d’injection est très similaire au mécanisme d’une seringue classique. Toutefois, comme l’administration d’insuline doit être extrêmement précise, la pompe requiert un entraînement de haute précision. « Le moteur maxon est un composant essentiel de notre pompe à insuline », poursuit Thomas Zeltner.

La pompe se compose d'environ 50 pièces et est fabriquée à Burgdorf.

Le système d'entraînement de la pompe à insuline utilise un moteur plat EC 9.2 modifié. (Photo : maxon)

Dans le cadre de la commercialisation de la pompe, la mention du nom du moteur maxon a son importance. « Nous n’utilisons pas n’importe quel petit moteur, mais des entraînements de haute qualité fabriqués par la société suisse maxon. Nous insistons toujours sur ce point auprès des patients et des personnes qui viennent nous voir », explique Thomas Zeltner. La mention « Fabriqué en suisse » est importante pour garantir la confiance des clients et des patients, en particulier dans le domaine de la technologie médicale. Le partenariat solide entre Ypsomed et maxon est une alliance durable : d’après Zeltner, les volumes de production de la pompe YpsoPump devraient augmenter considérablement dans les années à venir.

BUI_Ypsomed_seitlich_V2_retouchiert.jpg

Le siège d'Ypsomed à Burgdorf, en Suisse

Une pompe conçue pour les patients souffrant de diabète de type 1

Le taux de sucre dans le sang change en permanence et varie en fonction de notre alimentation. Dans un corps sain, le pancréas produit de l’insuline en fonction des besoins. L’insuline est une hormone qui permet au glucose – c’est-à-dire le sucre – d’être absorbé par les cellules et empêche une augmentation excessive du taux de glycémie.

Chez les diabétiques, le pancréas ne produit pas d’insuline, ou trop peu. Cela explique que les diabétiques aient besoin d’obtenir cette hormone vitale par une voie externe – par l’intermédiaire de seringues ou de systèmes de pompe spéciaux tels que l’YpsoPump. Les diabétiques de type 1, qui représentent une minorité des patients diabétiques, sont principalement concernés. Maladie auto-immune, le diabète de type 1 est à ce jour incurable.

Toutefois, environ 90 % des diabétiques souffrent de diabète de type 2. Ce dernier se manifeste principalement chez les personnes plus âgées et en surpoids. Une alimentation équilibrée et de l’exercice sont généralement suffisants pour contrôler le diabète de type 2, voire le prévenir, sans avoir besoin d’injections d’insuline.

 

Approfondir cette thématique ?

Découvrez notre Livre blanc #2 DM motorisés instruments de laboratoire et dispositifs d'administration de médicaments.

Téléchargeable ici.