Les challenges de l’industrie du packaging

Home
Sous la pression des enjeux environnementaux, l'industrie du packaging se réorganise. L'évolution des modes de vie et la hausse des prix des matières premières ont parachevé ce mouvement. Les enjeux sont conséquents car ce secteur, dominé par l'agro-alimentaire, devrait peser plusieurs centaines de milliards de dollars dans les années à venir. Afin de rester compétitive, quels sont les challenges auxquels l'industrie du packaging doit répondre dans les 10 prochaines années ? Notamment dans les technologies qu'elle utilise. Éléments de réponse.

Tags


Author

Editor maxon HQ

L’industrie du packaging est soumise à des injonctions contradictoires. Elle doit être rentable, dans un contexte où elle est sommée de produire toujours plus. Dans le même temps, on lui demande de faire les efforts indispensables quant à sa responsabilité environnementale, et par conséquent de revoir tous ses process et de faire évoluer ses matières premières. Des emballages personnalisables à l’unité, 100% recyclables, voire même compostables ou encore comestibles : la filière doit absolument se redessiner. Et pour cela, elle a besoin de machines performantes, tant le packaging est toujours essentiel à la communication des marques et au lancement de nouveaux produits.

Cette bonne santé sectorielle s’accompagne donc de problématiques industrielles fortes : le monde de l’emballage a besoin de solutions offrant une rentabilité supérieure et répondant aux obligations environnementales.

Disposer de machines à hautes performances

Les machines du secteur du packaging ne cessent d’évoluer. Pour autant, de nombreuses entreprises ne peuvent en changer en raison des coûts que cela représente. La rentabilité se situant dans sa vitesse de production, c’est avant tout sur les moteurs d’entraînement que l’évolution peut être la plus impressionnante. Et, en même temps, la moins coûteuse en comparaison d’un changement global d’équipement.

maxon IDX 56

Des moteurs compacts et performants

Pour parvenir à augmenter ses cadences et la rentabilité de ses lignes de production, il est nécessaire de disposer de machines d’emballage automatiques, aux motorisations compactes et à hautes performances.

Dans leur version standard par exemple, les moteurs IDX sans balais bénéficient d’un contrôleur de positionnement intégré entraînant un réglage automatique. Ces motorisations compactes proposent un couple permanent nominal de 794 mNm, d’une vitesse nominale de 6000 tr/min, et donc disposent d’une haute densité de puissance (308W). A cela s’ajoute un délai de livraison très court (4 semaines environ).

De cette façon :

  • Vos machines d’emballages sont plus performantes en termes de cadences de production, et bénéficient d’une faible maintenance,
  • Vos délais de livraison sont réduits,
  • Les bus de communication usuels de vos machines sont compris par nos systèmes IDX, donc vos cycles de développement sont optimisés.

En savoir plus sur la gamme IDX

Effectuer la maintenance à distance 

La télémaintenance sur les machines industrielles a pris une nouvelle dimension avec l’IoT (Internet des Objets). Mais les bus de communication qui les précèdent et les complètent permettent déjà au driver moteur et au contrôleur - un ordinateur ou un automate - de communiquer.

Dans sa forme traditionnelle, dans les unités de production, il est commun de programmer la gestion des machines à distance et leur moteur, via une connexion Internet notamment. En y ajoutant des capteurs connectés, il est désormais possible d’effectuer une maintenance classique à distance, ainsi qu’une maintenance prédictive. Par le biais des données récoltées, elle permet de limiter les pannes. Dans les deux cas, la maintenance à distance entraîne une réduction des risques d’arrêt de production et donc de pertes de rentabilité. Cela est possible à la fois sur les éléments techniques de la machine et sur son moteur.

Par ailleurs, grâce aux bus de communication CANopen et EtherCAT, les entrées et sorties réglables, numériques et analogiques, s’adaptent à de nombreux profils d’appareils. De plus, un logiciel intuitif de mise en service est fourni, tout comme des bibliothèques gratuites.

Choisir des moteurs qui s’adaptent à l’existant

La plupart des innovations nécessitent de changer toutes ses machines. Ce qui n’est généralement pas admis dans le secteur de l’industrie où l’amortissement des machines se réalise sur le long terme. Pour éviter de faire ce choix et d’amputer sa rentabilité, il est possible d’intégrer de nouveaux moteurs sur des installations déjà existantes.

Ainsi, peu importe la solution que vous utilisez actuellement, la gamme IDX est modulaire (Flasque avant, Câblage, définition de l’axe etc …) s’adaptant ainsi à votre machine existante. Vous pouvez configurer votre solution sur-mesure sur le configurateur maxon dédié à IDX.

Des machines flexibles et innovantes pour être eco-friendly

Les enjeux environnementaux imposent à l’industrie de l’emballage de se réinventer. Et cela, notamment au travers de l’utilisation de matériaux plus respectueux de l’environnement (moins énergivore, plus facilement recyclable). Cela étant, les industriels incorporent désormais du plastique recyclé dans leurs lignes de production et sont particulièrement investis en recherche et développement pour trouver des solutions alternatives.

Pour répondre aux demandes d’un marché qui change profondément, l’industrie du packaging s’appuie sur des machines à la motorisation flexible et sur-mesure. Elle peut ainsi changer de process plus simplement. Pour cela, plusieurs éléments sont à prendre en considération :

  • Le fait de pouvoir tester les moteurs rapidement : les moteurs IDX sont livrés en 19 jours, contre 19 semaines généralement constatées sur le marché. Ce point est d’ailleurs également primordial pour des maintenances machines. La livraison est rapide et la modularité du moteur est essentiel. Il s’agit donc d’une solution compétitive.
  • Le contrôle de la température interne est essentiel pour un moteur comme l'IDX, qui est conçu pour fonctionner en surcharge pendant une période limitée au cours d'un cycle de mouvement. L'IDX empêche l'enroulement et l'électronique de son moteur grâce à des capteurs de température internes et à un déclassement ou un arrêt automatique avant qu'il ne soit endommagé. Des limitations de courant continu et de pointe configurables permettent en outre au constructeur ou à l'opérateur de la machine d'ajuster le couple de sortie en fonction des exigences de l'application.
  • L'IDX offre une interface de bus de communication CANopen ou EtherCAT haute performance qui est couramment utilisée par les API pour la commande dynamique de l'entraînement et le traitement de la collecte de données de processus au fur et à mesure. Un port USB supplémentaire est présent pour faciliter la mise en service initiale ou les tests par le logiciel EPOS Studio de maxon. Il est même possible de commander l'IDX par CANopen ou l'USB par les environnements système Windows ou Linux (par exemple, PC, Rapsberry Pi) et la "bibliothèque de commande EPOS" de maxon si aucun échange de données en temps réel n'est requis par une application.

Le secteur du packaging est aujourd’hui à un tournant de son histoire. Plus que jamais, les entreprises ont besoin de machines performantes qui répondent à des impératifs de qualité et de productivité. maxon développe des moteurs d’entraînement toujours plus puissants et fiables afin de répondre aux changements du secteur. Aujourd’hui comme hier, nous sommes proches des besoins de nos clients.

Contacter nos experts

 

Approfondir cette thématique

Découvrez notre brochure technique IDX en anglais 

Téléchargeable ici.